Des actions de prévention et de mobilisation

Nous co-construisons avec les partenaires du territoire (Maisons de quartiers, CCAS, Action sociale des Institutions de retraite complémentaire, Plateforme de l’emploi), des actions collectives de prévention de l’isolement social. Ces dispositifs ont vocation à renforcer l’estime de soi en sollicitant le sentiment d’utilité sociale, pour des personnes en situation de rupture sociale (départ à la retraite, perte d’autonomie d’un proche, longue maladie, insertion…).

Dans une alternance de temps d’émergence, de jeux d’expressions et de pratiques corporelles adaptées, la personne expérimente une façon singulière de se ressourcer, d’être en lien, de contribuer, renforçant ainsi son pouvoir d’agir.

Soutenue par la dynmamique du groupe, la personne porte un regard nouveau sur elle-même, et recouvre une capacité à se projeter dans une perspective pragmatique, concrète, qui fait sens, adaptée à sa situation de vie.

Nos actions peuvent s’envisager
en distanciel (visio),
et s’adapter pour tout ou partie
selon le contexte et le public.

les collectifs & les pairs

Une démarche collaborative pour soutenir des processus d’émergence et de créativité

Analyse de la pratique : Face à la complexité des contextes sociaux, se retrouver entre pairs pour penser nos actions, envisager de nouveaux possibles, revisiter nos pratiques, croyances et certitudes, pour faire un pas de côté face aux injonctions institutionnelles, et répondre au plus près des attentes et besoins des personnes que nous accompagnons.

Accompagnement de collectifs (citoyens, concernés par une même problématique sociale) : Mettre la personne en mouvement en la rendant auteur (à partir de l’expression de ses besoins), et ainsi contribuer à produire du commun, base de transformation sociale pour inspirer l’action sociale des acteurs d’un territoire

Groupe de 8 à 40 personnes, sur un atelier ou sur un parcours.

La prestation d’accompagnement du collectif comprend l’ingénierie, l’animation et la restitution des travaux du groupe.

Un exemple d’atelier collaboratif

les aidants

Prendre soin de soi, de l’autre et de la relation

Rencontrer et échanger avec des personnes qui vivent la même situation
Prendre du temps pour soi et se détendre
Découvrir de nouvelles activités pour se ressourcer
Expérimenter des pratiques corporelles adaptées aux rythmes et conditions physiques de chacun.e, dans un environnement convivial et ludique favorisant la détente
Porter de l’attention à ses propres besoins
Prendre soin de soi et prévenir l’épuisement
Préserver la relation avec ses proches.

Ce parcours est proposé en 8 ateliers (de 14h à 17h) une à deux fois par semaine. Ce dispositif peut aussi s’envisager en séjour de répit, avec ou sans prise en charge de la personne en situation de perte d’autonomie.

Trame de Vie co-auteur et animateur du parcours
«On n’est pas des super-héros ! Et pourtant…»

Un parcours en 5 actes, pour mettre en lien les personnes qui accompagnent un proche en situation de perte d’autonomie et les partenaires de l’action sociale d’un territoire qui proposent des dispositifs pour soulager le quotidien de ces personnes.
Cette action repose sur une démarche collaborative et participative, depuis l’expression de leurs besoins par les personnes accompagnant un proche en dispositifs d’aide par les acteurs du territoire pour répondre au plus près aux besoins des personnes concernées.

1ère expérience déployées en 2019 à Romans sur Isère, en partenariat avec le CRCAS Auvergne Rhône-Alpes et le CCAS de la ville de Romans sur Isère.

fiche action sur demande

Trame de Vie est porteur de projet pour le Bistrot Mémoire à Romans !

Un Bistrot Mémoire est un temps et un lieu d’accueil et d’accompagnement des personnes vivant avec des troubles de la mémoire ainsi que de leurs aidants, proches et professionnels.
C’est un lieu ouvert à tous permettant de se rencontrer, s’exprimer, dialoguer librement, partager ses interrogations et ses difficultés dans un climat de détente et de convivialité sans inscription préalable
Un psychologue et une équipe de bénévoles formée assurent l’accueil. Lors des séances des thèmes d’échange ou interventions (professionnelles, loisirs…) peuvent être proposés.
Le Bistrot Mémoire n’est pas un lieu de soin, c’est un lieu d’échange et de partage, qui répond à un besoin croissant de lien social pour les aidants et les aidés.

Les séances de Bistrot Mémoire ont lieu le mercredi après-midi à partir de 14h30 au Café SENECA, place Jules Nadi à Romans sur Isère, tous les 2ème et 4ème mercredi du mois !

Merci à nos partenaires du Comité de pilotage : CCAS (Ville de Romans), CAP Drôme des Collines (Conseil départemental) EHPAD (Hôpital de Romans), France Alzheimer, Lieu d’Etre – La Plateforme de Répit.

Bistrot Mémoire est une action soutenue par les institutions de retraite complémentaire Agrica, Humanis et Malakoff Médéric, ainsi que les partenaires de la Conférence des financeurs de la Drôme.

les personnes atteintes
de maladie chronique

Repenser son identité sociale et professionnelle

Réenvisager son activité professionnelle quand on est atteint d’une maladie chronique

Quand l’équilibre de vie a basculé avec la maladie, la personne a besoin d’être aidée pour retrouver un nouvel équilibre de vie.
En sortant des protocoles de soin, elle peut soudainement se sentir isolée, démunie pour envisager la reprise de sa vie sociale et/ou activité professionnelle.

Retour à l’emploi ? Au poste identique ? Reconversion ? Comment aborder sereinement la perspective éventuelle de l’invalidité ?

Nous accompagnons la personne, à son rythme, pour discerner ses nouveaux besoins, réfléchir à ses choix de vie, et se repositionner en fonction de ce qui fait sens pour elle.

les personnes éloignées
de l’emploi

Un accompagnement
pour porter un autre regard sur soi et sa situation

Accompagner des personnes fragilisées par leur échec face à l’emploi, en risque de rupture sociale, culturelle, familiale ou relationnelle.

Nous intervenons auprès de publics en difficulté sociale, souvent isolés, ou passant de dispositifs d’aide en programmes d’insertion. Ces personnes en situation de rupture (chômage, retraite, reconversion pour un nouvel accès à l’emploi…) auxquelles peuvent s’ajouter des difficultés familiales ou relationnelles, sont démunies pour faire face à la complexité de l’environnement social, ce qui génère une grande détresse (perte de confiance en soi, manque de repères pour projeter dans l’avenir).

La personne, au sein de la dynamique du groupe, se mobilise autour de l’expérimentation des outils du Théâtre pour oser une expression d’elle-même, et de pratiques corporelles adaptées pour réguler ses tensions émotionnelles, gérer le stress, et aborder de façon plus sereine les situations complexes.

lettre d'infos

Inscrivez-vous pour recevoir régulièrement par mail les nouveaux articles, découvrir les prochaines actions de prévention, les dates de stages...

Merci ! Afin de finaliser votre inscription, merci de cliquer sur le lien de validation que vous venez de recevoir par mail.